Homéopathie – Acupuncture – Ostéopathie – Phytothérapie – Agriculture bio

Archivé: Dialogues en humanité -Agora – Lyon

07 juillet 2018Atelier

Dominique Eraud, présidente de l’antenne SHParis participera à l’agora samedi 7 juillet 2018, 18 heures aux dialogues en humanité à Lyon.

Et , si  vous veniez  assister  à LYON   aux dialogues en humanité

dans le merveilleux parc de la Tete d OR ?

et

si vous  veniez assister  à la  session   » des temps de partage

dans laquelle je participe

 » vive l’ optimisme : des clefs pour vivre en bonne santé  » ?

le programme est en ligne  ci joint

 

Chaque jour qui passe nous apporte un peu plus l’impression que le monde court à sa perte, que les êtres humains sont surtout capables d’égoïsme entre eux, d’aveuglement face aux dangers qui les menacent, de politiques aux antipodes de celles qui permettraient d’espérer un monde plus solidaire et écologiquement viable.
Il y a bien évidement une part de réalité à cela.
Toutes celles et ceux qui vivent la guerre, l’exil forcé ou la faim dans le monde le savent bien.
Et face à cela, nous pourrions facilement céder au pessimisme, à l’impuissance face à la complexité des problèmes à résoudre. Nous pourrions juste avoir envie de nous mettre dans un petit coin abrité pour laisser passer l’orage au dessus de nos têtes…
Ce pessimisme nous fait croire que nous ne pouvons rien aux malheurs de notre propre monde, que tout va trop vite autour de nous pour espérer rattraper nos propres erreurs, pour empêcher ceux qui nous entraînent vers la guerre de le faire.

Et s’il était trop tard pour être pessimiste ?

De nombreuses actions sont urgentes et vitales pour nous tous sur cette planète, pour chacun d’entre nous comme pour l’ensemble de l’humanité. Alors il est trop tard pour se laisser contaminer par un pessimisme décourageant et démobilisant.
Pourquoi les habitants de la terre devraient se sentir impuissant à corriger les erreurs commises et à envisager un bel avenir commun ?

La résistance, aujourd’hui, c’est l’optimisme !

Forgeons nous un bel optimisme, conscient des réalités douloureuses, dramatiques du monde, mais qui donne de la force de vie, de l’envie de grandir en humanité, dès que possible, en solidarité les uns avec les autres.
Et si l’on regarde bien, de nombreuses belles expériences se déroulent un peu partout dans le monde, bien plus qu’on ne croit, bien plus qu’on nous montre, de quoi renforcer cet optimisme.
Cela vous fait bien envie, mais vous ne savez pas par où commencer ?
Le plus simple, c’est d’abord de se relier à celles et ceux qui sont déjà porteurs de cette belle énergie, qui œuvrent déjà pour l’amélioration du monde. C’est ce que tente de faire le réseau des Dialogues en Humanité, un peu partout dans le monde, en se reliant à d’autres réseaux agissant aussi en ce sens. Cette année encore, les grands arbres du parc de la tête d’Or à Lyon offriront leur ombre bienveillante au rassemblement de nombreuses personnes venues apporter leur témoignage de ce qui se fait déjà dans tellement d’endroits du monde. De quoi se donner de la force en repartant pour œuvrer de son côté !
Vous êtes déjà acteur de cette transformation du monde et vous voulez le partager ?
Vous êtes les bienvenus sous les grands arbres à palabre !

à bientôt  !!

dr dominique Eraud

 

  Vive l’optimisme: des clefs pour vivre en bonne santé

Catherine Dolto médecin ,Haptothérapeute,

Dominique Eraud médecin , Médecine traditionnelle chinoise,

Odile Ouachée  médecin , psychosomaticienne

Marc Sokol  , médecin : la Voie du Tao,

Arnab B. Chowdhury, musicothérapeute

Ghislaine Kiejna haptothérapeute  et musicothérapeute.

Gabrielle Smit , médecin interne,

Daniella Schwendener , médiatrice,

 

,

Si on pouvait tous apprendre à communiquer autrement, notamment grâce à des outils proposés par des praticiens de la CNV communication non-violente, la baraque à frat, les initiatives du MAN,

D’ailleurs, est-ce que les relations plus chaleureuses ça s’apprend ?

 

Selon Jacques Lecomte (qui participera aux Dialogues vendredi et dimanche), le vrai optimisme a besoin de réalisme pour ne pas tomber dans l’illusion, mais également que la forme la plus appropriée de réalisme consiste à être un optimiste actif. (…) Le réalisme, c’est aussi de mesurer le chemin déjà accompli et d’encourager à poursuivre l’action, car oui, il nous reste encore beaucoup à faire ! D’où la nécessité de l’optimisme. Non pas un optimisme béat de l’attente paresseuse, mais un optimisme résolu de l’engagement. Les meilleures nouvelles peuvent émerger si chacun d’entre nous fait sa part.
Le monde va beaucoup mieux que vous ne le croyez !, p. 10-11
Une troisième approche est à la fois optimiste et réaliste. Elle considère que chaque être humain a en lui des potentialités vers le bien et le mal, vers l’amour et la haine, vers l’altruisme et l’égoïsme. Il la qualifie d’optiréalisme.
La bonté humaine; empathie, altruisme, générosité p 298
La meilleure manière d’être réaliste, c’est d’être profondément optimiste et idéaliste. (…) Il nous faut passer du pessimisme désespérant à l’optiréalisme inspirant.
Les entreprises humanistes, comment elles vont changer le monde p 462